[ARTICLE] ‘Spiteful Tongues’: How Telegram became the go-to place for Russian political gossip

Russian political scientist Leonid Davidov enjoys a large following on the web, with nearly 60 000 followers on Twitter, 19 000 on Vkontakte and 36 000 people on Facebook reading his various analyses on regional politics.

But the 19 000 people who follow him on Telegram come for something different, that Davidov only shares on the messaging app: short messages that usually start with “spiteful tongues are saying that…”, and then give the latest rumours on upcoming promotions or firing of state officials, or more generally on events about Russian politics.

The rumours don’t always materialize, but they do hit the mark sometimes: on the 2d of February, “Davidov.index”, the name of his channel, wrote that the governor of the Perm region would not run in the next elections. Three anonymous sources told the same thing to the Rain TV station on the 5th, before the governor officially announced it on the 6th.

Vous pouvez lire la suite de cet article sur la plateforme Medium.

Advertisements

28 février 2017 – La Maslenitsa en photos

L’info du jour

La Russie célébrait dimanche le dernier jour de la “Maslenitsa”, la semaine précédant le carême orthodoxe et visant, comme notre Mardi gras, à se gaver dans la bonne humeur avant d’entamer le jeûne de 40 jours. Et peu importe si le jeûne en question ne sera observé dans sa totalité que par 2% des Russes, d’après un sondage du Centre Levada : la Maslenitsa, qui prend ses origines dans des traditions païennes, s’est largement sécularisée et tient aujourd’hui avant tout de la fête familiale et folklorique. Exemple en photos dans un parc de la région de Moscou. Continue reading “28 février 2017 – La Maslenitsa en photos”

18 février 2017 – “Jdoun” : la sculpture néerlandaise devenue “symbole” de la Russie

L’info du jour

C’est une étrange statue, à mi-chemin entre l’être humain et le phoque et censé symboliser l’attente du patient dans un hôpital. Rien de très politique, et rien de très russe non plus : la sculpture, oeuvre d’une artiste locale, se trouve dans la ville néerlandaise de Leyde. Ce sont pourtant bien les internautes russes qui l’ont fait passer à la postérité au travers d’une myriade de montages. Symbole de l’ampleur qu’a pris ce “meme” sur l’internet russophone, le très sérieux et très influent quotidien d’affaires “Vedomosti” est allé jusqu’à le décrire comme un “nouveau symbole national”.

Continue reading “18 février 2017 – “Jdoun” : la sculpture néerlandaise devenue “symbole” de la Russie”

[ARTICLE] Special report: CEE Fintech Survey 2017

Pas tout à fait un article, mais j’ai participé à la réalisation du numéro spécial de bne Intellinews consacré au secteur de la fintech en Europe Centrale et Orientale, particulièrement dynamique dans la région. Sur la Russie, Kaspersky Lab est une force dominante dans le domaine de la cybersécurité, mais plusieurs autres sociétés se démarquent (Tinkoff Bank a par exemple largement contribué a renouveler le secteur bancaire en Russie grâce à sa formule “100% digital”).

Le numéro peut être consulté à cette adresse.

15 février 2017 – Danone règle ses différends avec un producteur de dessin animé… et le ministre de la Culture

L’info du jour

Le groupe français Danone, présent en Russie depuis 1992, est engagé depuis quelques mois dans un peu banal conflit avec le studio d’animation Soyouzmoultfilm, appuyé par le controversé ministre de la Culture Vladimir Medinski : l’entreprise, héritière du groupe soviétique du même nom, accuse Danone d’utiliser sans autorisation l’image des “Trois de Prostokvashino”, dessin animé culte de l’ère soviétique. D’après le ministre de la Culture, qui était venu au secours de la société russe, le conflit pourrait aujourd’hui être réglé. Continue reading “15 février 2017 – Danone règle ses différends avec un producteur de dessin animé… et le ministre de la Culture”

14 février 2017 – Présidentielles : on prend les mêmes et on recommence ?

L’info du jour

Le Kremlin a hésité. S’est tâté. L’idée a flotté, la possibilité que l’indéboulonnable Ziouganov ne soit par exemple pas candidat aux prochaines présidentielles a été évoquée lors du congrès du Parti Communiste. Et puis finalement, dit le journal russe RBK, ça serait non : les partis dits de l’opposition “systémique” (c’est-à-dire, celle présente au parlement) ne devraient pas présenter de nouveaux candidats pour les présidentielles de 2018, laissant Poutine face aux mêmes dinosaures qui occupent ce champ de la politique russe depuis les années 90. Au risque d’assoupir les électeurs, lors d’une élection cruciale pour la préparation de l’après-Poutine.

Continue reading “14 février 2017 – Présidentielles : on prend les mêmes et on recommence ?”

[ARTICLE] Russia exempts 64 “elite” companies from procurement rules

bne

Book Expedition would not strike the casual passer-by as anything special, and certainly not an integral component of the Russian state. Located in Kitai Gorod, the oldest part of central Moscow, the shop sells books and souvenirs to tourists wandering in one of the few really charming parts of the Russian capital.

But it is special – it is owned by the Directorate for Presidential Affairs and stands next door to the offices of its owner. As a result Book Expedition has a Federal Protection Service (FSO) agent constantly watching its front door, the elite of Russia’s security services and equivalent of the US Secret Service tasked with protecting the president among other things.

No one stops you entering the store. Heavy drapes hang in the door and windows but the atmosphere inside is snug compared to the sub-zero temperatures on the street outside. Eager saleswomen proudly show off luxurious hunting knives decorated with the emblems of the Russia Federation, the “Kremlin” and “VDV” (a Russian paratrooper division) branded eau de toilette, or the more run-of-the-mill calendars, watches and President Vladimir Putin biographies.

Thanks to its elite owner, Book Expedition was named in a decree signed by Prime Minister Dmitry Medvedev as one of the country’s 64 state corporations – out of a total of 1120 “Federal State Unitary Enterprises” – that are “significant in order to ensure the rights and legal interests of Russian citizen as well as the defence and security of the State”.

Vous pouvez lire la suite de cet article sur le site de bne Intellinews.