[ARTICLE] Et si les Russes avaient eu Facebook en 1917 ?

rue89

En novembre 1916, il fait un froid insoutenable à Petrograd, la capitale de l’empire russe. La ville bruit des rumeurs de la guerre  : alors qu’à l’Ouest, la bataille de la Somme vient de se terminer, les troupes russes ont stoppé leur avance après une offensive estivale couronnée de succès, mais aussi particulièrement meurtrière – près d’un million de morts, blessés et prisonniers. On parle maintenant des difficultés logistiques, des désertions, du moral en berne.

L’influence du «  moine fou  » sur les affaires du pays est aussi sur toutes les lèvres  : Boris Stürmer, alors et pour seulement quelques jours encore le président du Conseil russe, s’inquiète dans son journal que «  ces derniers temps, Raspoutine ne cesse de se déplacer, et la police secrète se plaint de ne pas pouvoir le surveiller. Chaque nuit, des voitures viennent le chercher, et personne ne sait où il va  ».

Vous pouvez lire la suite de cet article sur Rue89.

Advertisements

Revue de presse – Arrestation d’Alexeï Oulioukaïev, ministre du Développement économique

De Moscou – C’est un événement sans précédent dans l’histoire de la Russie moderne : tard dans la soirée de lundi, le ministre du Développement économique russe a été arrêté par le Comité d’Investigation. Alexeï Oulioukaïev est accusé d’avoir “extorqué” un pot-de-vin de $2 millions en échange d’un avis favorable à la privatisation de Bashneft au profit du géant pétrolier russe Rosneft. Oulioukaïev, qui pour l’heure nie toute responsabilité, devient ainsi le premier ministre de la Russie post-soviétique a être arrêté dans l’exercice de ses fonctions, et le dernier d’une longue liste d’officiels arrêtés pour des affaires de corruption ces derniers mois. Continue reading “Revue de presse – Arrestation d’Alexeï Oulioukaïev, ministre du Développement économique”

[ARTICLE] Catching a ride with BlaBlaCar in Russia

To get to the Russian capital from Vladimir, a city 200km east of Moscow, locals who can’t or won’t drive do not have a whole lot of choices. The train is the fastest and most comfortable method, but the prices vary wildly – from RUB600 ($9) to RUB4700 ($70) – depending on the train, and the schedule isn’t the most accommodating. Buses leave the station almost every hour, with a trip costing about RUB450, cheaper than any train ticket. But the experience, like in most cities throughout Russia, isn’t the best one: tickets can only be bought at the crowded and poorly lit bus station or directly from the bus driver, while the buses themselves often feel like they should have been retired from service long ago. Some are newer, but there is no way of knowing which one you will get.

But there is an alternative: since 2014 Russians have been able to use BlaBlaCar, a ridesharing service that connects drivers and passengers.

Vous pouvez lire la suite de cet article sur le site de bne Intellinews.

11 novembre 2016 – Un nouveau président russe… dans quelques mois ?

L’info du jour

Ce n’est qu’une rumeur, une de plus, mais c’est la rumeur dont vont parler tous les observateurs de la Russie dans les jours à venir, alors allons-y gaiement : un analyste politique russe réputé comme étant un bon connaisseur des affaires du Kremlin a prédit, dans une interview au tabloïd russe Moskovski Komsomolets, l’annonce d’élections présidentielles anticipées au mois de décembre, et la nomination d’un successeur à Poutine d’ici au printemps prochain. Une affirmation osée… à tel point que l’article a très vite été supprimé, rapporte le site Current Time, dans un article intitulé “Opération Successeur”.

Continue reading “11 novembre 2016 – Un nouveau président russe… dans quelques mois ?”

3 novembre 2016 – L’ancien directeur du SVR prend la tête d’un think tank lié au Kremlin

L’info du jour

Un mouvement, un de plus dans cette année agitée au sein de l’appareil d’Etat russe : Vladimir Poutine a signé jeudi 3 novembre un décret nommant Mikhaïl Fradkov, qui dirigeait depuis 2007 et jusqu’à il y a quelques semaines le SVR (renseignements extérieurs russes), à la tête de l’Institut Russe pour les Etudes Stratégiquesrapporte l’agence Rambler News Service. Vladimir Poutine avait renvoyé Fradkov du SVR le 22 septembre, avant de l’exclure dix jours plus tard du Conseil de Sécurité russe.

La nomination de Fradkov remet en lumière cette organisation établie par la présidence russe, réputée proche des services de renseignements russes (l’actuel directeur, qui sera bientôt remplacé, est aussi un ancien du SVR) et qui s’est rendue célèbre pour ses positions ultraconservatrices. Mais le think tank entretient aussi des contacts avec plusieurs noms bien connus de la sphère pro-russe française. Continue reading “3 novembre 2016 – L’ancien directeur du SVR prend la tête d’un think tank lié au Kremlin”