28 février 2017 – La Maslenitsa en photos

L’info du jour

La Russie célébrait dimanche le dernier jour de la “Maslenitsa”, la semaine précédant le carême orthodoxe et visant, comme notre Mardi gras, à se gaver dans la bonne humeur avant d’entamer le jeûne de 40 jours. Et peu importe si le jeûne en question ne sera observé dans sa totalité que par 2% des Russes, d’après un sondage du Centre Levada : la Maslenitsa, qui prend ses origines dans des traditions païennes, s’est largement sécularisée et tient aujourd’hui avant tout de la fête familiale et folklorique. Exemple en photos dans un parc de la région de Moscou.

Le temps d’une journée, le parc s’est transformé en un joyeux fourre-tout de folklores russes et asiatiques, depuis les cosaques, soldats normands en armure et soldats impériaux pré-révolutionnaires, jusqu’à la yourte mongole en passant par diverses troupes de chanteurs folkloriques. La viande est théoriquement exclue de la Maslenitsa (mais pas les œufs, faisant des crêpes ou blinis le plat traditionnel de cette période) mais les vendeurs de shashliks (brochettes de viande) et de plov (pas traditionnel ouzbek à base de riz et de viande) tournent tout de même à plein régime.

Plus ancrée dans la tradition de la Maslenitsa : les épreuves de force, où les hommes sont censés montrer leur courage. Événement familial oblige (pas une goutte d’alcool dans le parc !), l’affrontement tient ici plus de la chorégraphie, longuement préparé (les organisateurs vont même jusqu’à sortir de la mêlée quelques types soupçonnés d’avoir bu un coup de trop) pour quelques secondes d’empoignades qui virent vite au gros câlin. C’est plutôt gentil, même si la glace planquée sous la paille a tout de même fait quelques victimes…

20170226_160916

Principaux protagonistes de ces épreuves de force, un groupe de cadets du “Ministère des Situations d’Urgence” (pompiers et secouristes) en formation à Moscou. Sur cette photo, l’un est russe, tandis que les deux autres proviennent des républiques autoproclamées d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud.

20170226_152938

Sans conteste l’épreuve la plus spectaculaire, celle consistant à “surfer” une colonne humaine qui se charge de propulser les courageux. Certains s’en sortent mieux que d’autres…

20170226_170546

Et puis vers la fin de la journée vient l’heure de brûler “Dame Maslenitsa”.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s