17 octobre 2016 – Le FSO veut faire plus de sondages

L’info du jour

Un article de l’agence RIA relayé par le portail d’information VPK rapporte que le FSO, le Service de Protection Fédéral, a lancé un appel d’offres pour la réalisation d’un système de “collecte, contrôle et stockage” de données issues de sondages et obtenus par le biais de smartphones. L’appel d’offres, d’une valeur de 19 millions de roubles (275 000€ au cours actuel), illustre l’importance accordée par cette agence fédérale très particulière aux analyses sociologiques.

C’est un secret de polichinelle que les prérogatives du FSO sont loin de se limiter à la protection des officiels russes (ainsi que du président lui-même), l’organisation possédant un rôle de “gardien du temple” qui implique la possession de ses propres services de renseignement, ses propres entreprises et, peut-être plus surprenant, de ses proches recherches sociologiques. Ces sondages viseraient notamment à identifier les zones de Russie les plus susceptibles de connaitre des tensions sociales afin d’aller régler le problème à la source : Bloomberg s’était intéressé l’année dernière à cette activité du FSO.

La modernisation de son infrastructure pour la réalisation d’enquêtes sociologiques  (l’appel d’offres insiste sur le fait que ces données seront issus de smartphones) se fait alors que la question des grèves et manifestations liées aux conditions de travail en Russie est plus que jamais vivace : le Centre de Réforme Politique et Economique a ainsi relevé une augmentation spectaculaire du nombre de conflits sociaux entre  Avril-Juin à 544 et Juillet-Septembre, le nombre de ceux-ci ayant pratiquement été multiplié par deux (comme mentionné précédemment). Et si ces manifestations ne représentent à première vue pas une menace directe pour le Kremlin (ces protestations se font généralement contre des dirigeants ou hommes d’affaires locaux, et visent à attirer l’attention de Poutine plutôt qu’à le critiquer), elles sont de toute évidence prises très au sérieux par un pouvoir peu enclin à les voir dégénérer et qui garde peut-être en tête le souvenir du massacre de Novocherkassk.

L’article du jour

Carnegie Russia – Kremlin-Duma Reshuffle Offers False Hope to Russian Reformers

Tatyana Stanovaya, l’un des analystes les plus intéressants écrivant en ce moment sur la Russie, s’intéresse aux derniers changements dans l’appareil d’Etat russes, changements à première vue contre-intuitifs. Ceux-ci s’inscrivent pourtant d’après elle tout à fait dans les tendances actuelles du pouvoir russe, au nombre de trois : les contre-réformes conservatrices qui ont suivi les manifestations de 2011-2012 ; la “disparition de la ligne entre politique intérieure et politique étrangère” : et enfin la “re-politisation” de la Douma.

Le média social du jour

La mort d’un tristement célèbre commandant de la république autoproclamée de Donestk a été mentionnée dès l’annonce de son décès par Dimitri Kiseliev (surnommé le “propagandiste en chef du Kremlin”) dans son émission. Dans un tweet partagé près de 900 fois, cet utilisateur s’indigne du fait que la décapitation d’un enfant par une femme en plein centre de Moscou en février dernier n’ait pas fait l’objet d’une couverture en direct, au contraire de la mort de “Motorola” (le nom de guerre du commandant tué).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s