19 septembre 2016 – Dans la région d’Oulianovsk, la difficile victoire d’un candidat communiste

L’info du jour

Battu dans l’élection visant à désigner le nouveau gouverneur régional, le candidat communiste d’Oulianovsk a pourtant réussi à remporter, au bout du suspense, un siège pour la Douma d’Etat. Une victoire locale qui ne fait pas oublier la vague « Russie Unie » au niveau national : le parti de Vladimir Poutine a remporté plus de 55% des voix, et disposera d’une centaine de sièges de plus au parlement.

2000px-map_of_russia_-_ulyanovsk_oblast_2008-03-svg
La région d’Oulianovsk // Source : Wikipédia

Les autorités d’Oulianovsk, une région sur les berges de la Volga à 800 km à l’est de la Moscou, ont trouvé une manière originale d’encourager la jeunesse locale à se rendre aux élections parlementaires, qui se déroulaient ce 18 septembre à travers toute la Russie : se rendre aux urnes permettait de recevoir un billet pour un concert qui se déroulait le soir même de l’élection. La seule condition affichée était d’avoir plus de 18 ans.

L’ONG russe « Golos », qui veille à la bonne marche des élections, a pourtant très vite dénoncé cette initiative, affirmant sur son site que la délivrance d’un billet à la sortie des urnes n’était pas systématique, et était en fait limitée à ceux qui possédaient déjà un coupon donné par des candidats et leurs assistants, « notamment ceux de Russie Unie », le parti du pouvoir. L’organisation a ainsi rangé l’évènement dans les catégories « corruption de votants » et « campagne illégale ».

L’initiative était vraisemblablement le résultat d’une volonté des autorités centrales d’assurer une participation aussi élevée que possible, dans un contexte d’absence d’intérêt généralisé pour l’élection. Peine perdue : à Oulianovsk comme dans le reste du pays, les Russes ne se sont pas pressés pour aller voter, avec un taux de participation de 44% dans la région, un chiffre encore plus faible que celui, pourtant historiquement bas, au niveau national : 48%.

Mais si la majorité des régions russes se contentaient d’élire leurs députés, les habitants d’Oulianovsk disposaient d’un autre bulletin de vote, pour désigner leur nouveau gouverneur régional.

Désillusion

Il n’y a pas eu de surprise : Sergei Morozov, qui dirige la région depuis 2005 et dispose du soutien de Russie Unie, a été élu dès le premier tour avec environ 55% des voix. Alexeï Kurinny, le candidat du parti communiste, a remporté 25% des voix, un score honorable mais insuffisant.

e0b885dcce71d8423d9e2514fa748477b99142b7
Un électeur dans la région d’Oulianovsk montre ses bulletins de vote // Source : Vkontakt

Plusieurs experts considéraient pourtant que Kurinny disposait d’une vraie chance de pousser Morozov à un second tour. Sous la houlette de ce dernier, Oulianovsk est devenue en quelques années une région de choix pour les investisseurs étrangers, recevant même la deuxième place d’un classement des régions de Russie effectué par la Banque Mondiale et qui mesurait la facilité d’implanter une entreprise.

Mais dans le même temps, les salaires locaux sont restés parmi les plus faibles du pays (en juillet, le salaire moyen de la région était le 22ème le plus faible du pays, sur 85 régions), un fait que le candidat communiste n’a cessé de mentionner durant sa campagne. Début septembre, une centaine de travailleurs de l’usine automobile UAZ, une célèbre marque soviétique et l’une des principales industries de la région, ont manifesté pour demander des salaires plus élevés. Ce n’était pas la première fois : d’après le site russe Gazeta.ru, leur dernière manifestation, en mars, avait été coorganisée par le parti communiste.

Morozov était aussi en difficulté au sein de son propre parti, un think tank pro-Kremlin l’ayant même classé il y a quelques semaines comme l’un des gouverneurs régionaux les moins efficaces du pays. Sa victoire dès le premier tour, sans être une surprise, a donc du représenter un véritable soulagement pour le gouverneur.

Suspense jusqu’au bout de la nuit

Alexeï Kurinny disposait lui d’une seconde chance : en plus de l’élection pour le poste de gouverneur, il s’était présenté à celle de la Douma, profitant d’un nouveau système électoral permettant aux Russes d’élire directement des candidats et non plus seulement de voter pour un parti. La région d’Oulianovsk était à ce titre divisée en deux districts pour autant de députés.

Peu de suspense dans le premier district, où le candidat de Russie Unie, un légendaire joueur de hockey de l’époque soviétique, ne faisait face à aucune véritable opposition. Vladislav Tretiak a ainsi été largement élu avec plus de 60% des voix.

La présence d’Alexeï Kurinny et d’un candidat de Russie Unie plus terne dans le second district promettait une compétition plus acharnée. Et compétition il y eu : quelques heures après le début du dépouillage, Tikhonov, le candidat de Russie Unie, disposait d’une légère avance :

Celle-ci a pourtant rapidement fondu, le candidat communiste passant en tête vers 1 heure du matin avec une avance d’à peine 300 voix, d’après un média local. Au final, c’est une différence de 700 voix qui permettra à Alexeï Kurinny de partir à Moscou, où il rejoindra 41 autres députés communistes.

Le parti communiste conserve ainsi sa place de deuxième force politique du pays, talonné par l’ultra-nationaliste parti LDPR, et ce bien qu’il perde 50 députés par rapport à la précédente Douma. Peu de chance pourtant qu’il se mue en force d’opposition : bien que les communistes s’écharpent régulièrement avec Russie Unie sur des problématiques locales, le parti s’est trouvé en accord avec le pouvoir sur la quasi-totalité des questions d’ampleur nationale.

De retour à Oulianovsk, la plainte de Golos n’a pas empêché la tenue du concert réservé aux votants. « Malgré le mauvais temps », note un fan sur Instagram.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s