[ARTICLE] La démission de Sergueï Ivanov et l’Art Controversé de la Kremlinologie

Pas le temps de se remettre de la purge dans la flotte de la Baltique, du scandale au sein des douanes ou des nombreuses nouvelles nominations dans l’appareil d’Etat russe qu’une annonce a de nouveau mis en effervescence le monde des observateurs de la Russie : la démission de Sergueï Ivanov, le chef de la puissante administration présidentielle et proche historique de Vladimir Poutine. L’occasion d’une vague d’analyses (parfois) et de spéculations (souvent) qui ne s’embarrasse pas toujours de faits ou même de sources.

C’est que la Kremlinologie, cette méthode de déduction des mouvements de pouvoir à Moscou relevant parfois de l’analyse politique et parfois de la lecture de feuille de thé, est une activité plus vivace que jamais. Le départ de Sergueï Ivanov en est une nouvelle illustration : bien aidée par la structure opaque du pouvoir russe, avec une stabilité de surface qui masque d’incessants jeux de dupes, les interprétations les plus diverses se sont opposés dans les médias. Avec pour conséquence de troubler d’autant plus la perception de la politique sous Vladimir Poutine.

Vous pouvez lire la suite de cet article sur la plateforme Medium.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s