27 mai 2016 – Les infos du jour #2

Aujourd’hui, Vladimir Poutine se rend en Grèce ; plusieurs sondages sur la Russie tombent ; et en France, le Sénat prépare une résolution pour appeler à l’allègement progressif des sanctions contre la Russie

International

Vladimir Poutine a entamé aujourd’hui une visite d’Etat en Grèce, sa première visite dans un pays de l’Union Européenne depuis près de six mois. Il a rencontré aujourd’hui le premier ministre Alexis Tsipras, ou plusieurs accords devraient être signés. Un article de l’AFP note que “à l’exception du tourisme, la Russie est peu impliquée dans l’économie grecque, et ce malgré une myriade d’accords“.

Les intérêts de cette visite sont multiples pour le président russe : remuer le couteau dans la plaie en visitant un pays devenu le symbole des espoirs déçus de l’UE, tout en montrant que la Russie n’est pas isolée et compte encore des amis. Un message important alors que les chancelleries allemandes, françaises et italiennes parlent de plus en plus ouvertement d’une possible levée des sanctions.

Sa visite demain au mont Athos,” l’un des lieux les plus saints de l’orthodoxie” (comme le note Le Figaro) sera aussi l’occasion de faire un peu de diplomatie religieuse. Enfin, alors qu’Egypte et Turquie restent plus que jamais fermées aux touristes russes, la visite du président permet d’adouber la Grèce comme la nouvelle destination favorite des vacanciers : le quotidien russe Kommersant note ainsi que le flux de touristes russes vers la Grèce était en mars 2016 en augmentation de 524% par rapport à l’année dernière au même moment.

Sondages

Plusieurs sondages intéressants en rapport avec la Russie sont tombés ces derniers jours. Le plus décapant est celui de la société américaine Gallup qui, dans son enquête mondiale sur la perception du leadership américain, note que 99% des Russes désapprouvent ce dernier. C’est simplement le chiffre le plus élevé depuis que le sondage existe.

Ensuite, nous avons le traditionnel taux de popularité mensuel de Vladimir Poutine, mesuré par l’institut de sondage indépendant russe Levada. D’un côté, on peut dire que la popularité (ou plutôt, l’approbation de la politique) de Vladimir Poutine a chuté de 6% par rapport à mai 2015, atteignant son niveau le plus bas depuis deux ans. Ceci étant dit, elle reste à un plus qu’honorable 80%, un chiffre relativement stable depuis le début de l’année.

Enfin, l’institut de sondage russe VTSIOM, réputé proche du Kremlin, a mesuré le “bien-être social” des Russes ce mois-ci, écrit le site internet russe Slon. La tendance est plutôt négative, 37 % des personnes interrogées se montrant optimiste quant au futur de leur pays contre 49 % l’année dernière à la même époque. Explication possible à ce pessimisme, le fait que la moitié de la population russe gagnait en 2015 moins de 23 000 roubles (environ 300€) par mois, d’après une analyse de Slon.

France

Le Sénat votera le 8 juin une résolution appelant à “l’allègement progressif des sanctions” contre la Russie, après que l’Assemblée Nationale ait déjà fait son propre vote à la fin avril (le texte, plus fort, appelait alors à l’annulation de sanctions), écrit Kommersant. Le “Comité Ukraine” de Libération parle d’une “campagne concertée” de la part d’un groupe d’élus, expression à la fois un poil conspirationniste (des accents de “ordres reçus de Moscou“) et sans doute juste : comme mentionné plus haut, l’idée d’une levée progressive des sanctions se fait de plus en plus présente à Paris, Berlin et Rome, et il ne fait que peu de doutes que les politiciens français qui appellent depuis le début de la crise au renforcement des relations avec Moscou cherchent à presser leur avantage, en utilisant ces votes symboliques pour augmenter la pression sur l’exécutif.

L’article du “Comité Ukraine” -ouvertement pro-ukrainien et critiquant donc l’idée de lever les sanctions- mentionne le sénateur UDI Yves Pozzo di Borgo, vu comme le pendant de Thierry Mariani (député Les Républicains et président du “Dialogue franco-russe”) au Sénat, et qui s’était d’ailleurs rendu avec lui en Crimée l’année dernière dans un voyage parlementaire chargé en controverse. L’article note notamment l’une des frasques d’Yves Pozzo di Borgo, qui s’était affiché tout sourire avec un tee-shirt estampillé “Obama est un crétin”. M.Borgo ne parlant sans doute pas russe, on peut lui excuser cette maladresse. Ceci étant dit, j’avais retenu à l’époque ce tweet, publié lors de son voyage, et un peu moins pardonnable :

S’il y a beaucoup de choses à dire sur le rôle de certains groupes ukrainiens dans la Seconde Guerre mondiale et encore plus de choses à dire sur la manière dont le pouvoir actuel traite cette période sensible de l’Histoire du pays (si le sujet vous intéresse, je vous invite à consulter cet excellent article de Foreign Policy), on rappellera que plus d’un million d’Ukrainiens sont morts au service de l’Armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale, sans parler des 5 millions de civils ukrainiens tués pendant le conflit (une écrasante majorité par l’armée allemande). S’il y a sans doute une tendance en Russie à oublier quelque peu le sacrifice des autres républiques soviétiques dans la guerre, l’idée que les Criméens aient entretenu toutes ces années une animosité profonde à l’égard de l’Ukraine en raison de l’action du pays pendant la Deuxième Guerre mondiale paraît très douteuse.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s