26 mai 2016 – Les infos du jour #1

Aujourd’hui, les services de sécurité russe lancent une opération antiterroriste dans le Caucase ; le directeur du Service de Protection Fédéral prend sa retraite ; le gouvernement russe précise la privatisation de Rosneft ; “Novaya Gazeta” ouvre le débat sur le suicide des adolescents en Russie ; et Aymeric Chauprade fait volte-face sur la Russie

Terrorisme

L’agence de presse RIA Novosti a annoncé en fin d’après midi la déclaration d’un “Régime d’opération antiterroriste” dans la ville de Nazran, en république d’Ingouchie. Ce régime, qui peut s’apparenter à une sorte d’état d’urgence centré sur une localité, signale le lancement d’une opération antiterroriste des services de sécurité russe. Quelques heures plus tard, le site “Caucasian Knot” (spécialisé sur l’actualité du Caucase) citait une source anonyme affirmant qu’au moins trois militants avaient été tués et plusieurs autres arrêtés. Life News donne un bilan de 5 morts, et cite le Comité National Antiterroriste qui déclare que les militants attaqués lors de l’opération étaient en lien avec l’Etat Islamique.

Pouvoir

Le général Evgueni Mourov prend sa retraite et ne dirigera donc plus le FSO, le Service de Protection Fédéral, annonce l’agence RBC. La nouvelle est significative, notamment car le FSO ne se contente pas de protéger le président et les personnalités politiques majeures (ses prérogatives initiales) mais prend aussi en charge des tâches de contre-espionnage ou encore de surveillance de l’opinion publique (allant jusqu’à agir comme une “task force” chargée de désamorcer les tensions sociales dans les villes russes en proie à la crise économique, d’après Bloomberg). Aucune explication n’a été donnée à ce départ à la retraite, mais une source anonyme a déclaré à RBC qu’il pourrait être lié à une affaire de détournement de fonds au sein du Ministère de la Culture. Plus prosaïquement, l’homme était âgé et souhaitait partir depuis déjà deux ans. Un remplaçant n’a pas encore été annoncé.

Pour une analyse plus détaillée sur les implications potentielles de ce changement, vous pouvez consulter cette analyse du spécialiste américain Mark Galeotti. En deux mots : Mourov était un vieux de la veille qui avait le pouvoir de dire à Poutine des vérités douloureuses ainsi que de vérifier les informations apportées par les services de renseignement. Son départ pourrait donc encore réduire l’horizon du président en terme d’informations fiables reçues, et encourager les luttes de service.

Economie

La Russie semble se préparer sérieusement à la privatisation partielle (19,5%) d’un de ses joyaux de la couronne, le géant pétrolier Rosneft (récemment devenu la première entreprise publique russe en capitalisation). Après avoir annoncé il y a quelques jours que la banque italienne Intesa agira comme conseiller du gouvernement pour la vente, un représentant du gouvernement a déclaré aujourd’hui à l’agence TASS que Moscou souhaiter éviter une privatisation sur les marchés publics, préférant choisir -dans l’idéal- deux investisseurs stratégiques. Si beaucoup d’experts se sont montrés sceptiques quant à la volonté de la Russie d’engager la privatisation d’une de ses plus importantes entreprises, il semble donc que le mouvement engagé soit réel.

Société

Un article du journal d’opposition “Novaya Gazeta” sur le suicide d’adolescents russes a été lu plus de deux millions de fois, générant un débat extraordinaire dans la société russe. L’article insiste notamment sur le rôle de groupes sur les réseaux sociaux qui manipuleraient et pousseraient au suicide des dizaines d’adolescents chaque année. Au-delà de la question du rôle de ces groupes, le fait que la Russie soit le troisième pays au monde en terme de taux de suicide d’adolescents a aussi été largement discuté.

Le Courrier de Russie a publié une traduction en français de l’article de Novaya Gazeta, tandis que la BBC s’est fendue d’un informatif résumé des débats qui ont entouré cet article (et notamment les critiques subies par l’auteur).

France

La question de l’influence russe en France fait recette ces derniers temps. Mais preuve que l’influence, ça va ça vient, Libération a publié aujourd’hui un intéressant article sur la volte-face d’Aymeric Chauprade, ancien du FN et pro-Poutine notoire, qui tente aujourd’hui de faire oublier son passé de défenseur du président russe pour rejoindre un nouveau groupe politique composé notamment de polonais (pas particulièrement connus pour leur amour de la Russie).

Toujours dans le domaine de l’influence russe en France, notons la publication récente de “La France russe“, livre du journaliste Nicolas Hénin consacré à ce sujet. Ne l’ayant pas lu, je ne saurai en dire plus.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

1 thought on “26 mai 2016 – Les infos du jour #1”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s