30 mars 2016 – L’Etat Islamique frappe dans le Caucase russe

L’info du jour

Deux attaques visant les forces de sécurité russe se sont déroulées dans la région du Daghestan dans la soirée du 29 et la matinée du 30 mars, faisant deux morts et plusieurs blessés. Les deux attaques ont été revendiquées par l’Etat Islamique, relançant au passage la discussion sur la montée en puissance de l’organisation terroriste en Russie.

Il n’y a pour l’heure pas d’informations sur un éventuel lien entre les deux attaques. Et si les cibles étaient similaires, le mode opératoire n’était pas le même : la première attaque, revendiquée dans un communiqué par l’Etat Islamique, a visiblement été réalisée à l’aide de deux ou trois engins explosif improvisé dissimulés le long de la route et qui ont explosé au passage d’un convoi policier, tuant une personne. Quant à la seconde, c’est un véhicule qui a explosé à un checkpoint après avoir refusé de s’arrêter, tuant le policier le plus proche de la voiture. Elle aussi a été revendiquée un peu plus tard par le biais d’Amaq, “l’agence de presse” de l’Etat Islamique. Les deux attaques ont eu lieu à une centaine de kilomètres l’une de l’autre.

Mapattacks

Localisation des deux attaques

Le Daghestan est familier de ce type d’évènements. D’après les données du site “Caucasian Knot”, spécialisé dans l’actualité du Caucase, la région a connu en 2014 et 2015 16 attentats et près de 150 attaques ayant tué plus de 300 personnes. Pour comparaison, la Tchétchénie voisine a connu dans la même période 7 attentats et 13 attaques (qui ont tout de même fait 64 victimes).

Et si le nombre d’attaques dans la région a considérablement diminué entre 2014 et 2015 (passant de 91 à 57), notamment grâce à l’intensification des opérations antiterroristes réalisées par Moscou dans la région, “Caucasus Knot” mentionne qu’il s’agit de la quatrième attaque revendiquée par l’Etat Islamique en à peine plus de 6 mois (avec la revendication de l’explosion sur le checkpoint de la police locale, le chiffre monte à 5). L’organisation terroriste gagne ainsi en influence dans la région depuis près de deux ans ans, au détriment de “l’Emirat du Caucase”, un groupe plus ancien mais considérablement affaibli par de nombreuses défections vers Daesh, ainsi que par la mort de plusieurs de ses leaders lors d’opérations antiterroristes.

Du Caucase jusqu’à Moscou ?

Dans le même temps, le FSB a lancé aujourd’hui une série de raids à Moscou menant à l’arrestation de 18 personnes, en majorité ouzbèkes, soupçonnés d’avoir agi comme recruteur pour le compte de l’EI. Une telle opération n’est pas nouvelle : en octobre dernier, la police moscovite avait ainsi arrêté 150 migrants suspectés de liens avec des groupes islamistes. Pourtant, pour le chercheur Mark Galeotti, ce genre de”coups de filet” est avant tout une preuve de faiblesse :

D’un point de vue sécuritaire, il est beaucoup plus efficace de pénétrer et de surveiller les mouvements extrémistes, et de ne frapper qu’en réponse à des menaces bien précises. Moscou a recours à ces vagues d’arrestations précisément car ils ne disposent pas de sources à l’intérieur des jamaats (cellules de combattants) du Caucase et de leurs sympathisants.

Ce déficit de renseignement pourrait-il aboutir à de nouveaux attentats dans les grandes villes russes ? Pour le spécialiste des mouvements djihadistes Romain Caillet, “ce n’est qu’une question de temps“. Le chercheur pointe notamment du doigt les milliers de djihadistes russophones en Syrie et qui, de retour au pays, pourraient vouloir reprendre le combat, dans le Caucase voire dans le reste de la Russie. L’isolement des migrants provenant d’Asie Centrale est aussi un problème potentiel majeur (dont nous avons déjà discuté).

L’exemple morbide de cette nounou ayant décapité l’enfant dont elle avait la charge avant d’exhiber sa tête dans le métro de Moscou rappelle ainsi  des cas similaires en Europe (notamment en France et en Belgique) d’attaques commises par des “déséquilibrés“, et qui peuvent aujourd’hui être vus comme des préludes à des attentats de plus grande ampleur (sur la manière dont ces attaques “isolées” et les attentats beaucoup plus importants commis en France étaient liés, cet extraordinaire article du New-York Times est à lire). Il s’agit en tout cas d’une des illustrations de la réalité de la menace d’attentat en Russie.

Vladimir Poutine a affirmé en octobre dernier que les services de sécurité russes avaient déjoué en 2015 20 plans d’attentats terroristes dans le pays. Début février, le FSB annonçait l’arrestation de 7 membres de l’Etat Islamique accusés de préparer des attentats à Moscou, Saint Pétersbourg et dans la région de Sverdlosk: pour l’heure, la Russie (hors Caucase) a donc été épargné par la vague d’attentats qui a frappé l’Europe ces derniers mois. Mais, dans le Caucase, certains s’attendent à “une résurgence de l’activité des groupes djihadistes” dans les mois à venir : pour un expert du centre Carnegie de Moscou, la prolongation du conflit en Syrie devrait à ce titre jouer un rôle majeur. Un autre expert cité par “Caucasian Knot” propose une autre explication : débarrassé de son principal concurrent, Daesh serait libre d’intensifier ses activités dans la région :

Le conflit entre l’Etat Islamique et l’Emirat du Caucase a consommé beaucoup de ressources et limité les opportunités pour les deux groupes. Mais cette lutte est maintenant terminée, l’Etat Islamique étant le groupe dominant dans la région.

L’article du jour

BNE Intellinews – Putin’s Viagra problem and Russia’s Plan K

Le titre est légèrement provocateur, mais cet article est un excellent résumé des différentes problématiques que connait le pouvoir russe à l’approche des élections de septembre, et des stratégies qui ont été ou pourraient être mises en place pour remédier à d’éventuels problèmes.

 

MAJ 31/03/2016 – Une première version de cet article mentionnait que seule la première attaque avait été revendiquée par l’Etat Islamique. L’organisation a entre temps revendiquée la seconde attaque, l’article a donc été mis à jour en conséquence.

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s