24 février 2016 – Quels sont les sites les plus populaires en Russie ?

L’info du jour

La société britannique “SimilarWeb” vient de publier son classement des sites internet les plus populaires en Russie, présentant au passage un fascinant portrait de l’internet russe (mais pas forcément russophone). Au programme : réseaux sociaux, actualités, piratage, jeux-vidéo et pornographie.

Social autant que local : les trois sites les plus visités du pays sont tous russes, et deux d’entre eux sont des réseaux sociaux. En première place se trouve l’inamovible VK, le “Facebook russe”, puis Yandex (le “Google russe”) et enfin Odnoklassniki (le “Copain d’avants” russe). Le premier réseau social occidental, Facebook, se trouve à la neuvième place (tout juste derrière un site de petites annonces), tandis qu’Instagram et Twitter sont respectivement 14ème et 24ème.

eb76c5a720d84c

Les déclinaisons de Yandex se retrouvent dans tout le classement : la 13ème place de “Yandex News” en dit notamment long sur l’importance de l’agrégateur d’articles dans la manière dont les internautes russes consomment l’information. Le système de cartographie du moteur de recherche est 10ème, celui de surveillance des marchés 19ème, tandis que sa plateforme d’écoute de musique est à la 61ème place.

Dominé par les agrégateurs d’informations, quelques sites d’actualité parviennent néanmoins à être présents dans le classement : le portail RBK et le site Lenta, tout deux considérées comme étant des publications relativement libérales (une réputation tout de même largement écharpée pour Lenta depuis que 40 journalistes et employés de la société ont été virés en mars 2014), se placent à la 27ème et 33ème position. Le site de l’agence de presse RIA Novosti est 38ème, tandis que Gazeta.ru et l’Echo de Moscou pointent aux 64ème et 72ème place.

502a57f0232694

Au-delà du classement, vc.ru présente aussi les sites ayant connu les plus importantes modifications dans le ranking de la société. Si la manière dont le classement est réalisé reste flou (et doit donc être prise avec des pincettes) le tableau présente quelques données instructives, comme la chute de popularité des sites de publications telles que Expert (un magazine de reportage, son site a perdu 486 places dans le classement), Slon (-279 places), ou dans une moindre mesure le site pro-Kremlin vesti.ru qui perd 17 places. Du côté des vainqueurs, le site de l’agence de presse TASS gagne 333 places (sans pour autant apparaître dans le top 100) tandis que Meduza.io, site d’opposition formé par des anciens de Lenta et financé par l’ex-oligarque Khodorkovski, gagne 250 places. Plus anecdotique mais tout de même intéressant, l’agrégateur américain reddit.com, 24ème site le plus populaire au monde, semble croître en popularité en Russie avec une montée de 256 places dans le classement.

Pourtant, tous ces sites font bien pâle figure face à la banque russe “Sberbank”, dont le site est le 15ème le plus visité de Russie. Un classement au premier abord étonnant, qui semble s’expliquer autant par la popularité de l’établissement que par la possibilité qu’elle offre d’effectuer l’ensemble des paiements de la vie de tous les jours (gaz, électricité, internet…) en passant par son site internet ou l’application mobile dédiée.

Bien installé parmi les sites les plus populaires se trouvent aussi les sites de streaming et de piratage : rutracker, un site de recherche de fichier torrent engagé depuis quelques semaines dans un bras de fer avec les autorités russes, caracolait ainsi en 2015 à la 17ème place, et plusieurs sites de streaming se trouvent dans le Top 100. La pornographie est aussi bien représentée avec -au moins- 6 sites dans le classement. Enfin, le développeur du jeu vidéo ultra-populaire en Russie “World of Tanks” se permet d’être deux fois dans le classement : le site du jeu est ainsi 46ème tandis que celui du développeur est 57ème.

Si le nombre d’utilisateurs d’internet en Russie est en augmentation constante (avec une croissance de 10 % en 2014) et si la Russie dispose d’un des taux de pénétration les plus importants d’Europe de l’Est (plus de 60 % de Russes affirment se servir d’internet au moins une fois par mois), plus de 50 millions de Russes affirment encore se servir d’internet moins d’une fois par mois. Au-delà des questions sur la méthodologie du classement, l’internaute russe (en moyenne plus jeune, plus urbain et plus riche que le reste de la population) n’est donc pas représentatif du pays tout entier.

L’article du jour

Bellingcat – MH17: Potential Suspects and Witnesses from the 53rd Anti-Aircraft Missile Brigade

Le dernier rapport du groupe de “journalistes-citoyens” de Bellingcat s’intéresse à ce qu’ils considèrent étant comme les principaux suspects du crash du MH17 au-dessus de l’Ukraine : la 53ème Brigade de Missile Anti-Aérienne de l’armée russe. Après avoir identifié il y a quelques mois un convoi comprenant un système de missiles BUK (que la commission d’enquête considère comme étant le type d’arme responsable du crash) sur des routes russes puis plus tard en Ukraine, Bellingcat détaille dans ce rapport la composition du convoi et notamment l’identité des personnes qui le composait. Un rapport qui, pris isolément, ne prouve rien, mais contribue au large faisceau d’indices pointant à la responsabilité de la Russie dans la mort des 298 passagers et membres d’équipage du MH17.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s