22 février 2016 – “Platon” fait doubler les coûts logistiques pour Danone

L’info du jour

“Platon”, un système de taxation des poids lourds similaire à l’écotaxe française, est contesté depuis son instauration en novembre dernier, notamment par les conducteurs de camions qui ont depuis organisé un véritable mouvement de protestation. Une critique inattendue est venue de Bernard Ducrot, le directeur général de “Danone Russie”, qui affirme dans une interview à Gazeta que le nouveau système, destiné à soutenir l’entretien des routes, a entraîné une augmentation des coûts de transport pouvant aller jusqu’à 100 %.

Bernard Ducrot ne critique pas le principe même de la taxe, qu’il qualifie de “logique“. Mais il se permet de pointer du doigt la manière dont celle-ci a été implémentée, “de manière soudaine“, ainsi que le système d’amendes pour les camions contrevenant. “La réduction du montant de ces amendes“, dit-il [elles devaient d’abord être de 450 000 roubles, et ont été réduites à 5 000 roubles après les protestations des syndicats de conducteurs de poids lourds], “montre bien que les autorités ont compris que quelque chose n’allait pas“.

D’après le directeur général de Danone, “Platon” a conduit à une augmentation des coûts logistiques d’au moins 25 % et jusqu’à 100 % sur certaines routes, “du jour au lendemain“. Interrogé sur l’impact que cette augmentation pourrait avoir sur le prix du produit final, Bernard Ducrot ne donne pas de chiffres précis mais reconnait que “c’est un facteur significatif“.

Ce d’autant plus que le tarif du système “Platon” va très bientôt augmenter : il coûtait jusqu’alors 1,53 roubles par kilomètre de route fédérale emprunté par les poids lourds mais va passer au 1er mars à 3,06 roubles. Les conducteurs de camion peuvent payer directement ou connecter un “mouchard” à leur camion qui calculera la distance parcourue et donc, le coût à payer.

“Platon” a été largement critiquée par des conducteurs de poids lourds déjà touchés par la crise économique et qui, pour certains, voient l’obligation de payer pour chaque kilomètre d’autoroute parcourue comme une condamnation pour leur entreprise. Autre problème au cœur du mouvement de protestation qui s’est organisé à la fin de l’année, le fait que les revenus issus de la taxation iront dans les poches d’Igor Rotenberg, un oligarque notoire (et ami de Poutine) qui détient 50 % de la société responsable de la mise en place de “Platon”.

Les manifestations ont été gérées avec prudence par les autorités, une stratégie qui semble avoir porté ses fruits : ainsi, lorsque des centaines de camions ont tenté de bloquer le périphérique de Moscou à la fin du mois de novembre, la police s’est contentée d’intercepter les camions avant qu’ils ne puissent mettre en place le blocus, évitant ainsi des vagues d’arrestations qui auraient fait mauvaise figure pour le pouvoir russe. Quelques jours plus tard, la Douma annonçait une réduction des amendes en cas de non-paiement, une concession qui a contribué à l’essoufflement progressif du mouvement.

La critique du président de Danone ne devrait pas changer grand-chose à la situation. Elle représente néanmoins une illustration de la portée d’une mesure qui ne touche pas seulement les petits transporteurs indépendants mais aussi les grandes sociétés… jusqu’au consommateur russe lui-même.

L’article du jour

Global Voices – The KRA Factor: The Shaming of Kadyrov’s Online Critics

Cet article est en fait une traduction d’un reportage publié par le journal russe Novaya Gazeta au début du mois. C’est une extraordinaire analyse de la manière dont un dictateur, le président tchétchène Ramzan Kadyrov, emploie les réseaux sociaux à des fins non pas seulement de propagande, mais aussi d’intimidation. Instagram qui se transforme en un outil de terreur, ce n’est sans doute pas quelque chose que ses créateurs auraient imaginé.

Le média social du jour

Ilya Yashin, l’un des leaders du parti d’opposition “Parnas”, a fait savoir sur son compte Twitter que les locaux du parti à Moscou avait été bloqués par la police. Celle-ci aurait reçu un “appel anonyme” et est à la recherche d’une bombe.

C’est dans ces locaux qu’Ilya Yahsin présentera demain son rapport sur Ramzan Kadyrov, le président de la Tchétchénie soupçonné par les milieux d’opposition d’avoir été impliqué dans l’assassinat de Boris Nemtstov.

Le politicien a fait savoir un peu plus tard que la police n’avait trouvé aucune bombe et qu’il était maintenant occupé à “négocier avec la police” pour “éviter toute provocation demain”.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

1 thought on “22 février 2016 – “Platon” fait doubler les coûts logistiques pour Danone”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s