1er février 2016 – La Russie envahit la Lettonie (sur la BBC)

L’info du jour

La BBC diffusera ce soir un docu-fiction prenant pour thème une invasion de la Lettonie -membre de l’OTAN- par la Russie. Le film qui, d’après le Daily Mail, voit les décideurs britanniques se refuser à une frappe nucléaire sur la Russie alors qu’une frappe similaire sur Londres semble imminente, fait grincer des dents en Lettonie.

Le scénario est directement inspiré du conflit ukrainien : l’armée russe intervient en Lettonie pour soutenir des groupes séparatistes ayant capturé une vingtaine de villes le long de la frontière. Mais par rapport à l’Ukraine, la Lettonie est membre de l’OTAN et peut donc faire appel à l’article 5, qui déclare qu’une attaque contre un des membres de l’organisation équivaut à une attaque contre tous.

Bande-annonce du programme

L’idée d’un conflit nucléaire déclenché par une attaque des pays baltes par la Russie n’est pas nouvelle : le conflit ukrainien en général et l’annexion de la Crimée en particulier a ravivé les craintes d’un pouvoir russe prêt à “pousser sa chance”, comptant sur le manque de volonté des pays occidentaux pour étendre son territoire avant d’être finalement acculé à une frappe nucléaire pour sauver sa peau. C’est peu ou prou le scénario de “Command Authority“, le dernier ouvrage de Tom Clancy.

Les craintes ont été renforcés par des déclarations de Vladimir Poutine affirmant qu’il avait été prêt à placer les forces nucléaires en état d’alerte en raison de la situation en Crimée, la doctrine militaire russe qui prévoit un possible usage de la bombe atomique même si l’ennemi ne s’en est pas servi, ou encore le manque de canaux de communications d’urgence entre les chefs d’Etat russes et américains (le fameux “téléphone rouge” de la guerre froide).

Quant à la possibilité d’une “simple” invasion des pays Baltes, l’argument principal est la présence dans ces pays de minorités russophones qui permettrait à la Russie de répéter le scénario criméen. C’est cet angle qu’a apparemment choisi la BBC, présentant des séparatistes issus du Latgale, une région dans le Sud-Est du pays. Relayant l’information, l’agence de presse lettone parle d’une action de la BBCd’une sagesse discutable” et pointe vers un article ou les habitants de la région “séparatiste” professent leur loyauté à la Lettonie.

Des voix plus mesurées notent que plusieurs facteurs ayant permis l’annexion de la Crimée ne sont pas présents en Lettonie : le fait que la Crimée soit une péninsule relativement isolée du reste du pays, la présence de l’armée russe directement sur place avant le début des hostilités, l’instabilité du pouvoir central ukrainien au moment de l’annexion ou encore le fait que les pays Baltes n’aient nullement le caractère “symbolique” que peut avoir la Crimée pour la Russie. La présence de la Lettonie dans l’OTAN et le fait que les russophones des pays baltes ne semblent pas avoir particulièrement envie de rejoindre la Russie achève de rendre le scénario improbable.

Le film de la BBC reste néanmoins une illustration de la crainte grandissante, en Occident mais surtout dans les pays baltes eux-mêmes, d’un conflit qui paraissait encore impensable il y a deux ans. Et si la perspective d’une attaque russe sur la Lettonie tient encore de la fiction, il ne fait que peu de doute que les pays Baltes constituent une zone de choix pour les opérations d’influence russe, que ce soit de manière douce (au travers du financement d’ONG pro-russes notamment) ou plus agressive (comme l’a montré l’enlèvement d’un officier de renseignement estonien par Moscou l’année dernière).

Le film sera diffusé ce soir, et pourra être visionné en replay à cette adresse.

L’article du jour

ECFR – Ramzan Kadyrov: the Kremlin’s Public Frenemy Number One

Un excellent résumé des différents enjeux qui entourent les frasques de Ramzan Kadyrov, depuis la menace permanente d’une déstabilisation de la région jusqu’à la perspective des élections parlementaires, en passant par la crise économique et la baisse des subventions fédérales qui devrait l’accompagner.

Le média social du jour

Dans les faubourgs de Moscou, un camion tente de dégager une voiture apparemment à moitié englouti par la route. Ça se termine moyennement bien.

https://twitter.com/nourlnews/status/694140119528374276/video/1

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s