20 janvier 2016 – L’ex-“banquier du Kremlin” s’exprime

L’info du jour

Sergueï Pougatchev, l’ancien oligarque russe devenu citoyen français, a donné une interview au service russophone de la BBC dans laquelle il discute notamment des accusations que Moscou fait porter sur lui (et qui l’ont poussé à quitter le pays en 2014).

La discussion s’est faite par Skype, et l’endroit d’où appelait Pougatchev n’a pas été révélé, “pour raisons de sécurité“. Il faut dire que l’homme d’affaires et ex-oligarque n’est plus en odeur de sainteté au Kremlin : Moscou l’accuse d’avoir, grâce à la banque qu’il possédait à l’époque, Mejprombank, détourné quelque 40 milliards de roubles prêtés par la Banque Centrale Russe pour surmonter la crise financière. Un tribunal moscovite a ordonné en décembre 2013 son arrestation, puis c’est Interpol qui fait la même demande un an plus tard. Seulement voilà, Pougatchev n’est plus en Russie : d’abord parti à Londres, le franco-russe serait aujourd’hui, d’après le journal britannique “The Guardian” qui l’a interviewé, réfugié à Nice. Cruel retournement de situation pour l’homme qui, avec plusieurs autres oligarques, a financé la campagne de Yelstin dans les années 90 avant de soutenir l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine.

Dans une affaire autant judiciaire que politique, Pougatchev se livre dans son interview à la BBC à un jeu d’équilibriste, dénonçant les charges contre lui comme “non prouvées” et “évidemment de nature politique” sans pour autant prendre un ton trop défiant. “Vous comprenez bien que je ne suis pas un opposant ou un critique du régime“, commence-t-il. Il nie aussi que ses problèmes aient commencé après un désaccord avec Vladimir Poutine, affirmant que “je connais Poutine très bien, et depuis très longtemps, et parler de “discorde” est exagéré. Simplement, notre vision du développement de la Russie a divergé après qu’il soit devenu président de la Russie

“J’ai fait de la politique pendant 20 ans. Je n’ai plus 30 ans, ni même 50 ans. Je n’ai pas la moindre envie de m’engager dans quelque lutte politique. J’ai des enfants et des petits enfants, et je préfère largement être avec eux”

Si Pougatchev fait attention à ne pas se placer comme opposant au régime, il se permet tout de même de commenter l’affaire Tchaïka, parlant d’une investigation “particulièrement crédible” et admirant “l’énorme travail” réalisé par la fondation anti-corruption d’Alexeï Navalny. Et quand la BBC lui demande pourquoi, à son avis, le gouvernement ne réagit pas à cette enquête, la réponse est claire :

“[Cette affaire], ce n’est qu’un millième de ce qui se passe réellement. Et quand vous commencez à réagir à ce genre d’histoire, vous ne savez pas où ça vous mènera. Tchaïka restera en place, il sait beaucoup de choses que personne ne voudrait voir sortir.”

Pougatchev cherche toujours à récupérer ses actifs gelés par la Russie, comprenant notamment deux chantiers navals, des mines et de l’immobilier. D’après lui, la procédure est entrée “dans sa phase finale“, avec notamment le lancement d’une procédure d’arbitrage international à La Haye. L’affaire Youkos, l’autre grande affaire judiciaire internationale à laquelle est confrontée la Russie, lui vaut quelques espoirs. Mais tout n’est pas rose : ainsi, s’il affirme n’avoir eu aucun contrôle dans la Mejprombank depuis 2001 (et n’être donc pas responsable de ce que cette dernière a pu faire lors de la crise financière), l’article de la BBC note que des “preuves convaincantes” du contraire existent. A suivre.

L’article du jour

ETH Zurich – SWOT Analysis of U.S.–Russian Relations

Les auteurs offrent une analyse “prudemment optimiste” des relations russo-américaines dans les mois à venir.

Advertisements

Author: Fabrice Deprez

Je suis journaliste depuis 2015, un travail qui m'a déjà emmené en Ukraine, en Russie et dans les pays Baltes. Parmi mes (nombreux) intérêts se trouvent les transformations économiques et politiques de la région, les questions internationales et les problématiques digitales. Sinon, j'aime écouter du hip-hop russophone et manger du plov.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s